dimanche 14 octobre 2018

Hérault : Cazedarnes - Abbaye de Fontcaude (sept. 2018) 1ère partie



Une abbaye parmi les vignes



L'intégralité de notre parcours
Abbaye de Fontcaude (1ère partie) ⇒ Cessenon-sur-Orb (2ème partie) ⇒ Murviel-les-Béziers (3ème partie) ⇒ Lieuran-les-Béziers ¤ Espondeilhan ¤ Alignan-du-Vent (4ème partie) ⇒ Pézenas (5ème partie) ⇒ Portiragnes (6ème partie) ⇒ Florensac (7ème partie) ⇒ Pomerols ¤ Pinet (8ème partie) ⇒ Bessan : Cactus Park (9ème partie) ⇒ Montblanc (10ème partie)



Le but de cette nouvelle balade est le "Festival du Vent" de Portiragnes, mais comme il n'a lieu que le week-end prochain, cela nous laisse le temps de quelques visites.

Pour l'heure, nous sommes assaillis par une nuée de papillons dans la descente du col du Poussarou entre Saint-Pons-de-Thomières et Saint-Chinian. Notre pare-brise tout propre ce matin au moment du départ est...à refaire ! 😕






Capture d'écran "Via Michelin" et localisation de l'abbaye de Fontcaude.


Je balise un peu pour traverser le hameau et soupçonne M. GPS d'avoir opté pour les chemins de traverse les plus étroits, mais nous y sommes !
Le parking est derrière l'abbaye, plat (à certains endroits), gratuit et sans services.

Hérault

Il nous faut retraverser le hameau à pied pour rejoindre l'entrée de l'abbaye.


Quelques siècles en accéléré :

C'est à la fin du XIIème siècle que Fontcaude est érigée en abbaye. S'ensuit avec le XIIIème siècle une période de prospérité. Grâce aux dons, celle-ci devient propriétaire de toutes les terres alentours. Au XIVème siècle, les religieux quittent les lieux face aux bandes de pillards qui dévalisent le pays. En 1577, Fontcaude est pillée et incendiée par un  aventurier. Quelques réparations sont effectuées à la fin du XVIème siècle. Le XVIIème siècle n'est pas plus florissant pour l'abbaye, les moines plus très nombreux vivent péniblement dans des bâtiments plus ou moins en ruines. En 1732, un nouvel abbé entreprend la restauration de l'abbaye et contracte tant de dettes qu'à sa mort cette dernière est mise en liquidation judiciaire par arrêt du Conseil d'Etat. L'abbaye et ses biens sont alors vendus et en partie démolis.
En 1782, elle est mise en commende avant d'être vendue comme bien national en 1791. Il faudra attendre 1969 et l'association des "Amis de Fontcaude" pour que les bâtiments restants soient enfin restaurés.




De l'église dédiée à Sainte Marie, il ne reste que le transept, l'abside et les deux absidioles. Elle est surtout meublée de moulages d'époque. (Oh ! Mystère de l'informatique ! Même taille d'écriture qu'habituellement mais Blogger fait dans l'originalité. 😉)









Moulage d'une Piéta de l'abbaye de Fontcaude du XVème siècle











En sortant de l'église, on entre dans un oratoire, à moins que ce ne soit une petite chapelle avec une belle voûte cintrée en travertin.

Oratoire








Le texte en plus lisible :
"Notre Dame d'Aubeaune
Au cours du mois d'août de l'an 1204, les chanoines de Fontcaude fondèrent à Marseille, sur les bords de la rivière de l'Huveaune, une abbaye fille : N. D. d'Huveaune, aujourd'hui disparue. On vénérait dans cette église une statue de la Vierge qui fut pendant des siècles l'objet d'un culte spécial et fervent de la part des Marseillais. Après la Révolution, cette statue fut déposée dans l'église paroissiale de Saint Giniez. Tous les étés une procession s'y déroule en l'honneur de la plus ancienne statue de la Vierge vénérée dans Marseille. Deux amis Marseillais de l'abbaye de Fontcaude, mère de l'abbaye d'Huveaune, ont offert, par autorisation exceptionnelle, cette reproduction accompagnée d'un certificat d'authenticité, le 2 février de l'an 2009, en la fête de la Chandeleur."


Sainte-Catherine d'Alexandrie

Si le cloître du XIIIème siècle a été rasé à la Révolution, on peut tout de même voir une arcade remontée en 1986.


Hérault

Détails des sculptures des piliers qui soutiennent l'arcade.


L'aile des chanoines avec les vestiges de la salle capitulaire. A droite se trouvait l'escalier qui menait aux cellules monacales du 1er étage.

Hérault
La salle capitulaire

Face à la salle capitulaire, de l'autre côté du cloître, le bâtiment des Frères qui semble être devenu des habitations particulières.

Hérault





La porte Est au bout du passage qui sépare la salle capitulaire et la salle de travail.

L'ancienne salle de travail est devenue un musée où ont été déposés des chapiteaux du cloître et des fragments de sculptures découverts lors de fouilles effectuées dans l'abbaye. On peut y voir aussi les restes d'une ancienne fonderie de cloches du XIIème siècle (sous verre au sol).


Quelques pièces vues d'un peu plus près :


Face gauche du chapiteau "Sainte-Catherine"

Chapiteau "Sainte-Catherine"

Chasuble et étole en cuir de Cordoue (fin du XVIème siècle)

"vase fontaine en terre cuite époque romane (XIIème s.) (découvert sur place)"

"Psautier romain pour lutrin   édition post-tridentine   chant grégorien, rite romain imprimé à Lyon en 1764"

"Livre de chœur manuscrit sur parchemin, reliure cuir, chant grégorien, rite narbonnais XVIIème siècle."

"Fragment de manuscrit sur parchemin avec notation grégorienne (XIVe-XVe siècles)"





"Massacre des innocents"


"Chevauchée des Mages"


Chapiteau Saint-Jacques

Chapiteau Saint-Jacques



Au bout de l'aile des chanoines, le moulin à huile de l'abbaye.



Une retranscription peut-être ?

LE MOULIN A HUILE DE L'ABBAYE DE FONTCAUDE
Situé à l'extrémité Sud de l'aile orientale des bâtiments conventuels il est resté l'une des parties intactes de l'abbaye. (XIIème s.)
Il est composé de deux galeries voûtées séparées par un mur de refend Est-Ouest.
L'eau du ruisseau de Fontcaude pénétrait par deux grandes arches : l'une au Sud dont on voit la clé à l'intérieur de la galerie Sud, et l'autre à l'Est que l'on voit au fond de la galerie Nord.
Dans la galerie Nord qui servait d'huilerie ont été découvertes lors des fouilles de 1972 six jarres à huile (il ne subsiste que les fragments de l'une d'elles exposée dans la galerie.)
Le moulin conserve encore l'une de ses meules également exposée.
Dans la voûte de la galerie Nord, on distingue deux trappes qui permettaient de communiquer avec l'étage supérieur.
Dans les vitrines ont été disposés quelques objets de la vie quotidienne à Fontcaude retrouvés lors des fouilles.
A l'extérieur de l'abbaye, on peut voir la belle arche dégagée de la galerie Sud." 




Trop tard... 
Moi ça va, j'ai juste effleuré la poutre, c'est dire que c'est vraiment bas ! 
Mais Michel qui surveillait le passage de Guess sur la grille, n'a pas vu le panneau. 

Galerie Nord du moulin à huile




"Evocation de la bretelle du Chemin de Saint-Jacques, qui reliait la Voie Domitienne (près de Narbonne), au Chemin d'Arles (près de Saint-Gervais-sur-Mare) et dont FONTCAUDE constituait l'étape centrale."

Nous retraversons le hameau.
La visite était intéressante malgré la destruction d'une grande partie des bâtiments.


Tout comme l'abbaye, cet arbre aussi a eu quelques incidents de parcours.



Nous quittons Fontcaude à travers les vignes en essayant le chemin dans l'autre sens...


...il n'est pas plus large...


Fort heureusement nous tombons très vite sur une route bien plus correcte.



Direction Cessenon-sur-Orb pour déjeuner et le temps d'une visite.