vendredi 9 septembre 2016

Tarn (juillet 2016) 1ère partie

Le Sidobre, terre de légendes

Les sites : Chaos de la Rouquette ¤ Lac du Merle ¤ Maison du Sidobre ¤ Rocher tremblant des Sept Faux

 
 
Une petite envie de se dégourdir les jambes et de prendre un bol d'air.
Quoi de mieux qu'une boucle dans le Sidobre !

Entre la Montagne Noire et les Monts de Lacaune, le Sidobre est le plus grand chaos granitique d'Europe.
Au cœur du Parc naturel régional du Haut-Languedoc, ce lieu insolite, propice aux légendes nous invite dans un monde où minéral et végétal s'allient dans une merveilleuse symphonie pastorale.

Notre balade commence par le CHAOS DE LA ROUQUETTE et la GROTTE SAINT DOMINIQUE près du bourg de La Fontasse sis sur la commune de Burlats.

Dans une prairie, nous apercevons les premiers rochers, de belles "boules" dues à l'érosion du granit.
 
Sur le site, un grand parking gratuit, isolé, désert et calme, de quoi tenter les amateurs de "sauvage".
 
Le chaos de la Rouquette : Cet amoncellement de boules granitiques s'étire sur quasiment trois kilomètres. Sous ce paysage figé, on entend les grondements du ruisseau Lézert qui se fraie un chemin à travers les énormes blocs.
 
Au tout début du chemin, le "rocher tremblant de l'œuf" en équilibre.
 
Et voilà le chaos...
 

Chaos de la Rouquette


Chaos de la Rouquette
Une belle rivière de rochers figée depuis des millénaires.


Il suffit de redescendre, de traverser la route et d'emprunter le chemin de l'autre côté pour découvrir la Grotte Saint Dominique.
Cette balme (ou grotte) s'est constituée au hasard des empilements de rochers. Elle doit sa popularité à un prêtre qui s'y est réfugié sous la Terreur. Jusqu'à ce qu'en avril 1794, il fut fait prisonnier et guillotiné à Castres.

En descendant vers la grotte...

Grotte Saint Dominique
L'entrée de la grotte... Très peu pour moi, mon mari s'y hasarde, mais sans lumière, difficile de s'enfoncer plus avant.

Pendant ce temps...

...Guess se bat avec un papillon qui veut faire "ami-ami" !

L'entrée de la grotte vue de l'intérieur.

C'est au bord du LAC DU MERLE que nous prenons le déjeuner, non sans avoir attendu qu'une place de parking se libère. Petit parking gratuit en bord de route où les places sont "chères".
Une aire de pique-nique et une buvette contribuent certainement à la fréquentation du site.
Bien qu'accessible au public, ce lac est une propriété privée. L'origine du lac : Une digue érigée en 1875 sous l'instigation du député tarnais J.-L. Combes pour irriguer son domaine du Merle grâce aux eaux du Lignon.





Lac du Merle

Le GR 36 traverse le Sidobre du Sud au Nord.

Lac du Merle

Lac du Merle





Lac du Merle

Lac du Merle

Lac du Merle

Lac du Merle

De grandes parties du lac sont recouvertes de nénuphars blancs.


Un arrêt à la MAISON DU SIDOBRE, le point d'accueil par excellence du Sidobre.
C'est pour nous, outre la collecte d'informations, l'occasion de parcourir le "Sentier découverte de Vialavert" qui nous permet de faire une agréable balade instructive.
On peut parfaire la visite par l'espace muséographique consacré au travail du granit.

Ici, le granit est omniprésent, même pour nous souhaiter la bienvenue !


Maison du Sidobre
Un office du tourisme érigé en granit. Ici, tout respire le granit, des sculptures jusqu'aux bains de soleil !


Détail d'un panneau d'information, visible sur le site.



Panneau descriptif du parcours

Un panneau et une mise en situation.

Se conférer au panneau ci-dessus.


Se conférer au panneau ci-dessus.



Un joli tapis de bruyère cendrée nous accompagne un bout de chemin.






3.20 m de haut et un poids de 750 kg pour cette sculpture. (2007)

La nature a repris ses droits sur cette ancienne carrière.



Œil pour œil...

...




Quelques kilomètres plus loin, nous découvrons le ROCHER TREMBLANT DES SEPT FAUX.
Il se trouve sur une propriété privée dans le hameau des Sept Faux, contre un petit café. Mais la propriétaire des lieux se prête gentiment à la visite et ne rechigne pas à le faire trembler, même si comme elle le déplore il tremble bien moins qu'avant.
Imaginez, une simple branche fait bouger cette énorme masse de 900 tonnes !
Aucune erreur, j'ai bien écrit 900 tonnes.

Le rocher des Sept Faux


La prochaine visite pour clore l'après-midi se fera à Saint-Salvy-de-la-Balme. Mais Saint-Salvy fera l'objet du prochain article.
 

3 commentaires:

  1. Bonjour,
    Encore un coin magnifique à visiter. Je ne me hasarderais pas à faire trembler ce gros rocher ... Pas mal ces sculptures en granit. Dans les Vosges pour assurer du travail aux tailleurs, ils décorent tous les ronds points avec des sculptures en granit, ça conserve les traditions locales. Merci pour cette agréable visite guidée Brigitte.

    RépondreSupprimer
  2. Et bien, on se croirait en BZH avec tout ce granit !!!!!!!!!!!!
    Et encore plus avec ces chaos, on dirait HUELGOAT !!!!!!!!!! Où il y a aussi une roche tremblante !
    C'est assez étonnant de ressemblance................
    Merci et Guess trop mimi ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ce magnifique reportage, ça donne envie d'aller redécouvrir cet endroit, que j'ai visité il y a quelques années, mais de façon bien trop rapide.

    RépondreSupprimer