samedi 26 novembre 2016

Aveyron (octobre 2016) 7ème partie

Balade en pays Saint Serninois 

 
La Serre ¤ Saint-Sernin-sur-Rance ¤ Balaguier-sur-Rance ¤ Pousthomy ¤ Le monastère de Notre-Dame d'Orient



De Montlaur, nous voulions voir La Serre, mais au fait qu'y a t-il à La Serre ?
M. GPS se refuse dans un premier temps à trouver l'endroit et il faut ruser pour qu'il concède à nous fournir un itinéraire. Après une sévère escalade, nous arrivons tout près...en pleine campagne, avec une vue époustouflante et...des vaches qui changent de pré !
Nous enquérant auprès de leur éleveuse, nous apprenons déconfits qu'à La Serre, il n'y a RIEN !
Elle a du nous prendre pour des fous, mais tant pis, nous avons au moins profité du paysage.
 






Quittant les environs de La Serre, nous entamons une descente aussi "sévère" que l'était la montée pour gagner SAINT-SERNIN-SUR-RANCE, ancien bourg fortifié accroché à son éperon rocheux.
 
 
Nous évitons l'aire au bord du Rance qui nous paraît un peu éloignée, surtout que nous n'avons pas l'intention de rester trop longtemps, le style "Bonjour, ne vous dérangez-pas, on ne fait que passer !"
Nous nous garons le temps de la visite dans la rue principale.

Capture d'écran (Via Michelin) et localisation de notre parking.
 



Statue de l'Enfant Sauvage
Nous retrouvons l'Enfant Sauvage déjà rencontré à Lacaune mais Joseph est devenu Victor. Il a été capturé à St Sernin-sur-Rance en janvier 1800.


Place du Fort

Empruntant la rue du Fort pour descendre jusqu'à la collégiale, nous passons devant le "Grand Hôtel Moderne Bel" (1912)  qui a du connaître de beaux jours.

Quelques belles portes et façades rythment notre balade.




La maison du prévôt du chapitre avec ses fenêtres "en croisée".



La ruelle de la Lotge serpente autour de l'église.

Le donjon du château féodal a été transformé en clocher.

Une meurtrière, vestige de la première vocation de la bâtisse.

La collégiale - Au XVème siècle, le pape Eugène IV agrandit l'église qui devient collégiale.


A la Révolution Française, la porte d'entrée de l'église subit des dégradations.











La chaire, finement sculptée.



Dommage, mais la photo ne rend pas hommage à la finesse du travail du bois.

Cette maison à encorbellements abrite l'Hôtel de Ville.

Détails de la façade

Détails de la façade




Nous arrivons sur la place de la Vierge où se trouvent deux maisons à colombages.



Si c'est de l'humour, je n'ai pas tout saisi ???

 
Nous empruntons la rue du Mazel, prenons un sentier, je veux voir la "Dame de Saint-Sernin" avant de quitter le village.



Je vous présente la "Dame de St Sernin" du moins sa copie, l'original est exposé au musée Fenaille
de Rodez. Cette statue-menhir féminine découverte en 1885 présente de nombreux détails anatomiques
et vestimentaires : tatouages de part et d'autre du nez, collier à 6 rangs... (3500-2500 av. J.C)

Ce que la "Dame" voit du village.

La "Croix du Coq" érigée en 1864 à l'emplacement de l'ancienne porte du Terral.



Reprenant la route pour juste quelques kilomètres, nous allons à BALAGUIER-SUR-RANCE. Heureusement qu'il y a au moins une rue et un château (privé) car mon mari commence à se demander si je n'ai pas fumé la moquette  en préparant l'itinéraire !

Capture d'écran (Via Michelin) et localisation de notre parking.
 
Pas de problème pour se garer, je me dis même que cela pourrait faire l'objet d'un sympathique bivouac à l'occasion.

L'église est fermée, elle est bien grande pour un si petit village ? hameau ? Je ne sais pas trop comment définir Balaguier-sur-Rance...

Nous empruntons une petite rue...passons manifestement devant l'ancienne boutique d'un forgeron datée de 1769 ?...

...

...longeons le jardin d'un petit château privé...

...pour arriver quelques cents mètres plus loin au bout du chemin goudronné.

Ne reste plus qu'à redescendre.

Un grand parking devant l'Hôtel de Ville et de l'autre côté de l'église.

Le tour, que dis-je, la rue a été vite montée et descendue.
Pourtant il y aurait les ruines d'un château-fort et une statue-menhir. Mais où ???

Nous voici partis pour POUSTHOMY. J'espère que l'office de tourisme du "Pays Saint-Serninois" consulté sur le Net, ne va pas nous mener encore au milieu de "presque nulle part". N'empêche que chapeau à celui ou celle qui est intervenu(e) sur le site, il(elle) est convaincant(e) !!!
Trêve de plaisanterie, les paysages sont bien beaux, il faut le reconnaître.
Après une énième montée, nous arrivons à cet ancien bourg fortifié.


Capture d'écran (Via Michelin) et localisation du parking.

Pas d'autre solution pour se garer que le petit parking au bord de la route.











S'il me fallait décrire Pousthomy, je parlerais des teintes chaudes de ses murs en pierre, de ses ruelles, de son côté pastoral, du très beau panorama que l'on a du village.
Un couple rencontré au village nous conseille de nous rendre à Notre-Dame d'Orient, guère très loin, un peu plus bas dans la vallée sur la commune de Laval-Roquecezière.
On n'est plus à ça près ! Proposition adoptée !

Nous nous garons le long du mur du monastère.

Capture d'écran (Via Michelin) et localisation du parking.

Construit par les capucins qui l'ont habité jusqu'à la Révolution, le monastère abrite aujourd'hui une communauté de religieuses bénédictines du Saint-Sacrement qui vivent dans le silence, le travail et la prière.
 
Une randonnée est proposée, je ne doute pas que ce doit être une belle promenade vu l'environnement mais 16 km cela fait un peu long pour nous maintenant.






L'entrée de la chapelle du XVIIème siècle qui seule se visite.


La chapelle de style baroque est dédiée à la Vierge Marie.

Oups ! Le moment où l'on aimerait disparaître, le léger clic de mon APN m'a valu quelques regards foudroyants de la part des rares fidèles, les sœurs elles, n'ont pas bronché. On va être bien sage et attendre la fin de l'office pour prendre quelques clichés, promis.

De beaux décors en trompe-l'œil

Le retable tout de bois sculpté est classé aux Monuments Historiques


La voûte insolite : une charpente lambrissée ! ça, je n'avais jamais vu !


 
Les lieux respirent beauté et sérénité. La moniale avec laquelle j'ai conversé quelques instants reflétait un profond sentiment de paix.
 
Si une retraite vous tente, ou si simplement vous voulez en savoir plus, c'est ICI
 
C'est un lieu un peu hors du temps.


















 

5 commentaires:

  1. Bonjour
    formidable découverte
    merci de partager avec nous

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Je vois que vous n'hésitez pas à emprunter de toutes petites routes pour découvrir des coins sympas. Ça m'arrive aussi parfois et quand je m'y engage, je croise les doigts pour ne pas croiser trop de monde. Mais qui ne tente rien n'a rien. Pas mal cet enfant sauvage, quel que soit son prénom. Merci pour le partage de ces tout petits villages tranquilles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour René,
      Ah ! ah ! ah ! Sois rassuré, nous aussi on croise les doigts espérant ne croiser personne. Et quand c'est moi qui conduis, j'annonce carrément la couleur...en cas de rencontre, on change de chauffeur ! :-)

      Supprimer
  3. Bonjour,
    Ah ah ces fameux détours qui nous font dire parfois "mais pourquoi j'ai mis ça sur l'itinéraire"????? et pourtant on découvre de biens jolis villages qui cachent de superbes choses !!!!!!!!
    Merci, je ne me lasse pas de ce genre de bourgs tranquilles ;-)
    Cath

    RépondreSupprimer