jeudi 10 mai 2018

Aveyron : Sévérac d'Aveyron (avril 2018) 8ème partie


Pause médiévale



L'intégralité de notre parcours :




Et voici la dernière étape de notre balade.
Notre première vision alors que nous nous approchons de Sévérac est celle d'une butte surmontée d'un édifice.
Mais le village concentré sur la face sud du monticule au Moyen-âge s'est depuis étendu vers l'ouest.
Anciennement Sévérac-le-Château, la commune depuis le 1er janvier 2016 se nomme Sévérac d'Aveyron.


Capture d'écran "Via Michelin" et localisation de notre parking.

Nous nous garons sur la Place du Foirail, au pied de la cité médiévale. Le parking gratuit est légèrement en pente, sans services.



Aveyron


Un peu pressés par le temps, nous faisons confiance à l'organisme touristique sensé nous avoir concocté un tracé des plus pertinents. Et même si nous aimons sortir des sentiers battus, pour une fois, nous suivrons donc scrupuleusement le plan.

Nous pénétrons dans la cité par la porte fortifiée du Peyrou. Des quatre portes fermant jadis le village, seules deux subsistent, celle du Peyrou et celle du Latazou.

Porte du Peyrou


Aveyron


Aveyron


La Maison des Consuls se visite en juillet/août. S'y trouvent des expositions temporaires.

Aveyron
Maison des Consuls

Fenêtre de la Maison des Consuls

Détail de la fenêtre ci-dessus


Cour de la Maison des Consuls avec sa porte à guichet.




Anciennes mesures




Texte de l'écusson ci-dessus :

"Les blasons des arts, métiers et corporations
Au Moyen-Âge, chaque métier se regroupe par confrérie et se distingue par un sceau, une enseigne, une bannière, un saint, un bâton et un blason. Les communautés présentent régulièrement sur leur écu les outils ou objets significatifs de leur profession.
En 1695, Louis XIV lève un impôt, "la Capitation", sur chaque corporation. A Sévérac on dénombrait 35 métiers différents dont ceux représentés sur les blasons, les plus nombreux étaient les tisserands, 15 étaient recensés."

Blasons du bas à gauche (main) au bas à droite (pelle) en tournant selon les aiguilles d'une montre :
Gantiers, menuisiers, cordonniers, chapeliers, apothicaires, tailleurs, drapiers, couvreurs, bouchers, médecins et maçons. 

Au fond de la cour de la Maison des Consuls.

Par manque de temps, nous ferons l'impasse sur Notre-Dame-de-Lorette.

La rue Amaury de Sévérac empruntée depuis la porte du Peyrou, loin d'être rectiligne me fait plutôt penser à un labyrinthe soigneusement agencé. 
Elle se rétrécit et se fait plus sinueuse aux abords des échoppes où étaient présentés les produits manufacturés sur place à la vue des badauds. 

Aveyron
Devanture d'une échoppe.


Aveyron


Aveyron


Bifurquant sur la rue Jordan Catala, nous arrivons sur la place de l'église Saint-Sauveur. Détruite pendant les Guerres de Religion, elle a été reconstruite au XVIIème siècle.


L'église est plutôt sobre et simple, les tons pastels et les jolis vitraux lui confèrent une belle luminosité.














Légèrement en contrebas de l'église : la Porte du Latazou.

Porte du Latazou




Elle se visite...mais nous nous doutions bien qu'il nous serait impossible de la voir aujourd'hui.
Elle me paraît minuscule !
Rudimentaire sur 3 niveaux, elle comprend 3 pièces au total : l'étable au sous-sol, la pièce commune au 1er étage et la chambre au 2ème. 

Aveyron
Maison de Jeanne


Je n'ose dire "après avoir grimpé jusqu'à la Place de la Fontaine", car nous grimpons depuis que nous avons quitté le parking.
Sur cette place, se trouve une citerne voûtée, seul point d'eau de la cité médiévale.

Aveyron
Place de la Fontaine



La Fontaine





Derniers remparts et premières violettes du printemps. 
C'est bon signe, car jusqu'ici cela ne nous a pas sauté aux yeux, mais nous y sommes au printemps...



Aveyron

Aveyron


Probablement édifié au IXème siècle, sévèrement remanié aux XIVe et XVe siècles, le château féodal conserve quelques vestiges de sa vocation défensive (remparts, courtines, tours). 





Partie Renaissance du château

Entrée et partie Renaissance du château

Aveyron








Tours de guet et chapelle du XIVème siècle au niveau de la cour d'honneur.


Ne serait-ce que pour le panorama, la montée vaut le coup !
Le château c'est bien dommage, n'a pas vraiment résisté à la Révolution. 
Pillé tout d'abord, il a finalement été vendu à un marchand de biens et a servi de carrière de pierres.
Il appartient à la commune depuis 1966 et fait l'objet d'un vaste programme de restauration.

Vous le voyez ?

Il y est pourtant. Il nous attend !





Aveyron




Plutôt insolite, cette petite Vierge peinte sur une pierre !


Nous quittons Sévérac d'Aveyron dominé par l'imposante silhouette de son château.

Et je n'ai pu résister à encadrer Guess (photo prise sur la terrasse des Canons).


Voilà, le cc est bien rangé...il n'attend plus que de prochaines vacances pour prendre la route et nous mener vers d'autres découvertes.

A bientôt, j'espère ! 😉




2 commentaires:

  1. Encore un beau village comme vous savez nous présenter !!!!
    AU calme, comme d'hab' aussi ;-)
    Belle photo de Guess, il a bien profité aussi des pentes du village lol
    Merci pour ces découvertes ;-)
    CathSo

    RépondreSupprimer
  2. Je découvre "balades par monts et par vaux" des endroits intéressant agrémentés de belles photos merci

    RépondreSupprimer